oxydation anodique sulfurique

L'aluminium est un métal de couleur argent qui a la remarquable caractéristique, s'il est convenablement traité, de transformer sa surface en une couche d'oxyde d'aluminium poreux, transparente, non friable comme le fer (rouille), mais dure, compacte, colorable, et presque inerte aux agents atmosphériques.

Cette transformation superficielle de l'aluminium par voie électro-chimique prend le nom de ANODISATION après que le matériau ait été relié à l'anode ou pôle positif d'un système électro-chimique adéquat.

Il ne faut pas comparer l'anodisation de l'aluminium avec d'autres traitements de surface comme le laquage, le chromage, le nickelage, etc... En effet, tous ces traitements sont caractérisés par un apport de matériaux différents sur le matériau de base, tandis que l'anodisation est une réelle modification superficielle du métal.

On a l'habitude de dire que, tandis que les autres traitements de surface sont un gant sur le métal, l'anodisation est une nouvelle peau du métal qui met ainsi en valeur les caractéristiques principales d'adhérence et de compacité entre la couche superficielle et le métal sous-jacent.

Avant de le traitement d'anodisation, les pré-traitements de surface de type mécanique ou chimique servent à nettoyer et préparer la surface des pièces (dégraissage, polissage, satinage), suivant le type d'aspect que l'on souhaite obtenir.

Des couleurs riches au fini métallique peuvent être incorporées à la couche par immersion dans un bain de colorant ou par impression (sérigraphie ou tampographie) du colorant. Au final, les pièces sont acheminées au bain de fixation.

Des délais de traitement courts sont appréciés de nos clients.

Nous sommes équipés d'une chaîne automatique de traitement (dimensions des bains 1500 x 600 x 900)